Traverser la frontière sans anicroche

Directrice des Opérations de la Floride


Avez-vous déjà rencontré un douanier qui questionnait vos allers-retours aux États-Unis ? De là l’importance d’avoir en votre possession un registre de vos dates d’entrées et sorties chaque fois que vous passez la douane américaine. Si le douanier vous demande la date exacte de votre dernier voyage, vous avez intérêt à ne pas vous tromper, car il la compare avec son écran. Une réponse erronée et il peut vous empêcher l’entrée aux États-Unis. Ce registre devient très utile lorsqu’il faut calculer les jours présents aux États-Unis et devoir remplir la formule 8840 de IRS, intitulée « Closer Connection Exception Statement for Aliens ». Cette formule s’applique à ceux qui passent une moyenne de 125 jours et plus aux États-Unis depuis les trois dernières années, pour un total de 183 jours selon la formule suivante : tous les jours présents aux États-Unis en 2016, 1/3 des jours présents en 2015 et 1/6 des jours présents en 2014.


Cette formule est due le 15 juin et elle vous exempte de compléter un rapport d’impôt américain, car vous êtes considéré résident américain si vous rencontrez ce ‘test de présence substantielle’ aux États-Unis. Les douaniers recherchent les gens qui tentent de faire des États-Unis leur résidence principale sans obtenir les visas requis ou La Carte verte. Si vous êtes résident permanent canadien, c’est votre responsabilité de soumettre la preuve que vous n’avez pas l’intention d’établir illégalement votre résidence permanente aux États-Unis. Ce n’est pas au douanier d’en faire la preuve. Donc, nous recommandons fortement d’avoir une filière que nous appelons le ‘Dossier transfrontalier’. Ainsi si jamais vous êtes questionné, vous aurez en main la preuve démontrant que votre résidence est bel et bien au Canada et que vous entrez aux États-Unis comme visiteur.


Ce dossier devrait contenir :

  • Une facture récente de votre compte d’Hydro, de téléphone ou câble.
  • Un récent état de compte de votre banque, investissement, REER ou carte de crédit.
  • Une facture récente de votre compte de taxes municipales ou une copie de votre bail, si vous êtes locataire.
  • Votre dernier rapport d’impôt canadien et une copie de la formule IRS 8840 ou le 1040NR (si applicable)
  • Votre permis de conduire canadien et votre carte d’assurance maladie.
  • Une preuve d’emploi (si non retraité) tel une carte d’affaires ou talon de chèque de paie
  • Billet d’avion de retour au Canada

Il est très déconseillé d’avoir en votre possession des documents qui pourraient laisser croire que vous résidez aux États-Unis, tel un permis de conduire Américain, du courrier américain ou simplement ces cartes d’affaires qui indiquent votre adresse canadienne d’un côté et l’adresse américaine de l’autre côté. Assurez-vous que votre passeport canadien n’expire pas dans les 6 mois à venir, car les douaniers américains pourraient vous refuser l’entrée aux États-Unis. En terminant, n’oubliez pas que le maximum d’argent permis en votre possession lors de votre entrée aux États-Unis est de $10,000 US par personne.

Keats Connelly

1880 N. Congress Ave, Ste 302
Boynton Beach, Fl 33426
Téléphone:  (561) 659-7401
Télécopieur:  (561) 659-7089

Cliquez pour visiter le site

Annonceurs : contactez- nous
Tél : (954) 993 8847
www.CarrefourFloride.Com

Le magazine Carrefour Floride plus qu'un journal, plus qu'un site Internet, plus qu'un portail du Québec